Télétravail : résultats de l’enquête 2023

vendredi 26 janvier 2024
par  anlech

L’enquête télétravail 2023 de la CGT-CGI a recueilli de nombreuses réponses avec plus d’un millier de répondant·es, soit une base d’analyse représentative du salariat de CGI.

Merci à celles et ceux ayant pris de leur temps pour y répondre !

Sachant que l’analyse est encore en cours et que des compléments seront apportés par la suite sur cette page et dans les 🦔, voici les premières statistiques.

Statistiques globales

  • 91% des répondant·es alternent télétravail et présentiel.
  • 4% des répondant·es travaillent uniquement en présentiel – dont 46% par choix.
  • 3,7% des répondant ·es télétravaillent à temps plein.
  • 97% des répondant ·es télétravaillent au moins un jour par semaine.
  • 70% ne sont pas complètement libres du nombre de jours télétravaillés, et 17,4% n’a pas du tout le choix.
  • 43% sont libres de répartir leurs jours de télétravail comme ils ou elles le souhaitent.
  • Moins de 1% des répondant·es souhaitent télétravailler moins et 46,5% voudraient télétravailler plus.
  • 74% télétravaillent depuis le COVID.
  • 70% utilisent tous leurs jours de télétravail.

Conditions de travail

  • 3% vivent mal leur situation de télétravail.
  • 10% ressentent un sentiment d’isolement.
  • 72% se sentent moins fatiguées en télétravail.
  • 35% ont déjà télétravaillé malade plutôt que d’être en arrêt maladie pour éviter une perte de salaire. 31% l’ont fait parce que leur charge de travail est trop importante. Et seulement 20% à qui ça n’est jamais arrivé de télétravailler en étant malade.
  • 95% télétravaillent pour diminuer leur temps de trajet, pour être plus concentré (73%), la souplesse des horaires (81%), l’équilibre vie pro-perso (86%).
  • 38% identifient un risque de brouillage vie pro / vie perso.

Équipements et frais

  • 7% n’ont pas de lieu adapté au télétravail.
  • 15% n’ont pas d’écran adapté, de siège (21%), de clavier (23%), d’équipement visio (31%).
  • 51% estiment que leurs frais ne sont pas couverts par l’indemnité télétravail actuelle (3€).
  • 12% estiment qu’une indemnité de télétravail de 3€/jour est suffisante, 14% estiment qu’elle devrait être supérieure à 10€/jour et 49% entre 3 et 10€.

Temps et charge de travail

  • 43% estiment que leur temps de travail est plus élevé en télétravail (7% moins élevé).
  • 17% estiment leur charge de travail plus élevée.
  • 90% économisent au moins 30mn de trajet par jour de télétravail, 36% plus d’1h30.
  • 53% utilisent le temps gagné pour travailler.
  • 45% reçoivent des sollicitations professionnelles par mail en dehors de leurs horaires de travail, 27% par téléphone, 30% par messagerie.
  • 47% prennent moins de pauses en télétravail qu’en présentiel et pour 40% elles sont moins longues.
  • 34,5% ne savent pas si CGI a mis en place des dispositifs pour garantir le droit à la déconnexion et 19% pensent que CGI n’en a pas mis.
  • 42% n’ont pas de dispositif d’évaluation de la charge de travail et 36% n’ont de pas connaissance d’un tel dispositif (20% bénéficie d’un suivi et d’une évaluation de sa charge de travail).
  • 75% n’ont pas conscience que PSA Time est un outil de suivi du temps de travail.
  • 45% des parents qui télétravaillent ont déjà télétravaillé plutôt que de prendre un jour de congé enfant malade.

Organisation du travail

  • 21% ont le sentiment de rater plus d’informations importantes en télétravail.
  • 55% identifient un risque d’isolement vis-à-vis du collectif de travail.
  • 23,5% estiment que le télétravail affecte négativement l’esprit d’équipe.
  • 91% estiment qu’il y a moins de temps informels avec les collègues en télétravail, 57% qu’ils sont de moins bonne qualité et 27% qu’il n’y en a plsu du tout.
  • 17,5% ressentent un impact négatif sur les échanges avec la hiérarchie et 20% une mauvaise gestion des difficultés avec la hiérarchie.
  • 30% adaptent les tâches réalisées.
  • 37% n’ont aucun jour de présence sur site organisé au sein de leur équipe.
  • 78% ont régulièrement des réunions d’équipe en distanciel.
  • 86% des managers n’ont pas été formés au management à distance ou ne l’ont pas été suffisamment.
  • 45% des managers ont rencontré des difficultés d’organisation liées au flex-office.
  • 37% des managers ne pensent pas être en capacité de détecter une situation de difficulté ou de mal-être à distance.
  • 22% des encadrants estiment que la réorganisation des lieux de travail impacte négativement l’encadrement.

Commentaires

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 27 juin 2024

Publication

271 Articles
Aucun album photo
4 Brèves
7 Sites Web
16 Auteurs

Visites

74 aujourd’hui
160 hier
362108 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés