Résumé des premières réunions

mardi 20 mars 2018
par  scala

Comme vous le savez certainement une négociation concernant le Compte Epargne Temps et son Plan d’Epargne pour la Retraite COllectif est lancé depuis décembre 2017. Voici un petit résumé de ces 4 dernières réunions qui se sont tenues le 12 décembre 2017, le 18 janvier, le 15 février et le 13 mars 2018. ainsi que le positionnement de la CGT.

Après plusieurs interventions pour nous présenter le plan d’épargne pour la retraite collectif PERCO, voici ce que l’on a retenu de ces 4 réunions.

Tout d’abord, notre syndicat CGT CGI considère que les deux sujets peuvent être traités séparément et demande à ce qu’ils fassent l’objet de 2 accords distincts. La direction et les autres organisations syndicales ne s’y sont pas opposées. Cependant l’un ne pouvant exister sans l’autre, les différentes OS les signeront (ou pas) une fois les deux accords finalisés.

Le CET

Rappel du CET :

Le Compte Epargne Temps est un dispositif qui permet au salarié d’accumuler des droits à congé rémunéré, ou de bénéficier d’une rémunération, immédiate ou différée, en contrepartie des périodes de congé ou repos non prises, ou des sommes versées. Chaque salarié pourra alimenter son CET uniquement par des RTT Q1 dans la limite de 5 jours par an. Ce nombre n’est cependant pas figé dans le temps et pourra éventuellement être revu à la hausse.

D’aprés les dires de la direction, le CET aurait des avantages incontestables pour les salariés :
• mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle ;
• augmenter le pouvoir d’achat des salariés en remplaçant des jours de congés non pris par une rémunération ;
• pouvoir préparer leur retraite par un placement possible au sein d’un PERCO de la société CGI France.

Pour la CGT, nous l’avons déjà rappelé sur notre Hérisson N°51 du mois de novembre 2017. Le CET n’est pas sans poser des problématiques.

-  accentuation de la charge de travail sur les projets en forte tension.

-  incitation à placer les congés sur le CET plutôt que de les consommer.

-  à l’inverse, incitation à consommer le CET en période d’inter contrat.

-  illusion de vous permettre d’anticiper l’âge de la prise de la retraite alors qu’un CET, même régulièrement alimenté, ne permet de bénéficier tout au plus que de quelques mois, là où l’âge de départ effectif à la retraite recule en années.

-  frein aux embauches par l’augmentation de la production totale annuelle.

Nous pensons que les congés sont avant tout faits pour être pris afin de pouvoir consacrer du temps à d’autres activités que le travail.

La Direction rappelle tout de même que le dispositif du CET n’a pas vocation à se substituer à la prise effective des jours de congés. L’ouverture d’un compte et son alimentation relèvera de l’initiative exclusive du salarié. Ceux qui seront intéressés par des jours CET rempliront un formulaire mis à disposition lors de chaque campagne, qui en principe aura lieu en décembre de chaque année. Attendez-vous donc à une multitude de mails pour rassurer la direction de sa bonne communication.

Toutefois, si le CET permet d’instaurer un peu de souplesse à l’initiative des salariés dans l’utilisation de leurs congés, et à mettre fin au scandale des congés non pris et perdus, nous n’y serons pas opposés par principe.

Le PERCO

Il nous est difficile de voir le côté positif de ce nouveau plan d’épargne. Pour rappel, le plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) est un dispositif d’entreprise qui permet aux salariés de se constituer une épargne. Les sommes sont bloquées jusqu’à la retraite, sauf cas de déblocage exceptionnel.
Nous avons déjà un plan d’épargne entreprise (PEE) pour celles ou ceux qui y adhèrent déjà, et qui permet un déblocage plus aisé.

La CGT est défavorable au PERCO dans son principe. En effet, il s’agit d’un dispositif de retraite par capitalisation qui privilégie l’individualisme sur la solidarité et affaiblit les régimes de retraite par répartition. Injuste, car basé sur l’épargne, il favorise les salariés les plus aisés qui ont les moyens d’épargner par rapport à ceux qui peinent à boucler leurs fins de mois.

Si un PERCO était mis en place par la direction, la CGT demandera à l’employeur d’abonder au maximum possible.

Prochaine réunion prévue le 19 avril 2018.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Résumé des premières réunions

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 3 décembre 2019

Publication

162 Articles
Aucun album photo
4 Brèves
5 Sites Web
13 Auteurs

Visites

22 aujourd’hui
250 hier
99305 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés