GPEC

La GPEC, au regard des stratégies de l’entreprise, permet de renforcer son dynamisme et aux salariés de disposer des informations et des outils dont ils ont besoin pour être les acteurs de leur parcours professionnel au sein de l’entreprise ou dans le cadre d’une mobilité externe à l’entreprise, en particulier, depuis l’entrée en vigueur des Ordonnances travail le 23 septembre 2017, le congé de mobilité qui leur permet d’alterner des périodes de formation, d’accompagnement et en entreprises en vue d’une réorientation professionnelle.
L’objectif de la GPEC est de :
-  déterminer et/ou améliorer les moyens pour accompagner les évolutions prévisibles
-  identifier les métiers et compétences qualifiés comme « sensibles / critiques » et ainsi identifier les salariés reconnus dans des compétences sensibles ou critiques
-  identifier les salariés en situation d’employabilité prioritaire
-  élaborer les indicateurs nécessaires au suivi des actions définies

Pour la CGT, le salarié doit être au centre de la GPEC. Un outil de recensement des compétences est primordial et permettrait de faire un inventaire des ressources humaines disponibles d’un point de vue qualitatif (répertorier les connaissances des métiers et des compétences individuelles et collectives de l’entreprise) et quantitatif (examiner les questions du nombre de l’effectif, de la pyramide des âges, de la pyramide des anciennetés …) ainsi qu’un PMS à jour. Ces entrants doivent permettre de définir les compétences nécessaires pour atteindre les objectifs définis dans une démarche GPEC.
La CGT déplore systématiquement dans l’application d’un accord GPEC un manque de visibilité et d’indicateurs.


Documents joints

PDF - 144.3 ko


Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 3 décembre 2019

Publication

162 Articles
Aucun album photo
4 Brèves
5 Sites Web
13 Auteurs

Visites

22 aujourd’hui
250 hier
99305 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés