Egalité H/F : un pas en avant, deux en arrière

vendredi 19 février 2016
par  scala

Cette négociation a déjà été annoncée comme très problématique pour la Direction. En effet celle-ci n’ayant pas appliqué l’ancien accord, elle n’avait pas souhaité présenter de bilan.
La négociation avait alors dors et déjà mal démarré.

Après plusieurs réunions autour de la table, voici un point succinct de son avancement :
La Direction ne souhaite pas rattraper les écarts entre les hommes et les femmes, elle revendique juste l’effort qu’elle souhaite faire, un effort purement financier. Suite à l’accord NAO que seule la CFTC avait signé avant de se rétracter, la Direction propose que les 1.8% d’augmentation annoncée sera scindée de la manière suivante : 1.7% pour les augmentations annuelles « sur mérite » et 0.1% pour lutter contre la discrimination des femmes. Ces deux enveloppes seront à priori bien distincte.
La Direction ne souhaite pas regarder s’il y a une discrimination au niveau des primes.
La Direction souhaite également qu’il y ait une notion de performance dans la revalorisation des femmes. Cette proposition semble ne pas satisfaire les différentes OS. Elle est surtout bloquante pour la CGT qui prône pour un rattrapage général des femmes.

A suivre donc….

Position de la CGT : Nous sommes revendicatifs sur la discrimination des femmes par rapport aux hommes. Nous sommes en désaccord avec le processus de correction de l’écart. On ne veut pas augmenter certaines femmes individuellement. Le code du travail est très clair, travail égal salaire égal. La CGT souhaite donc augmenter toutes les femmes de la différence des moyennes pour rattraper l’écart. Ce rattrapage doit être systématique.

A venir  : les promotions des femmes au sein de CGI


Commentaires

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 7 novembre 2022

Publication

228 Articles
Aucun album photo
4 Brèves
7 Sites Web
15 Auteurs

Visites

176 aujourd’hui
165 hier
277405 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés